Pomme, ananas, mangue, un vrai cocktail de… cuir !

Le cuir trouve désormais ses alliés parmi les fruits. En effet, même si le « cuir » de tel ou tel fruit n’a pas encore fait parler de lui, il fera sensation d’ici peu dans votre garde robe ou votre décoration. 

Entre fruits ou légumes, le « cuir » à partir de produits végétaux serait tout aussi résistant et imputrescible que le cuir animal que l’on connait si bien.

Des marques comme Ashoka Paris ou Dr. Martens ont opté pour du cuir végétal pour des sacs et chaussures. La styliste Stella McCartney a elle aussi sauté sur ce matériau. Ce qui va sûrement impacter la mode et les tendances, qui influencent également beaucoup la décoration. 

La start-up néerlandaise Fruitleather Rotterdam à été créée par deux étudiants. Koen Meerkerk et Hugo de Boon, se promenant souvent au marché de Rotterdam en constatant que beaucoup de fruits y étaient jetés illégalement. Trop « moches », trop « petits » ou pas assez « brillants », ils furent récupérés pour être chouchoutés et se transformer en de magnifiques sacs à main. 

Leur processus de fabrication est divisé en 5 étapes :

  1. Retirer les graines, 
  2. Mixer les fruits, 
  3. Faire bouillir la substance pour éliminer les bactéries,
  4. Étaler cette « soupe » de fruits sur une surface dédiée pour la faire sécher. 
  5. Découper et travailler ce type de cuir végétal.

« Afin d’obtenir une apparence de cuir, une finition finale est appliquée », explique l’entreprise sur son site. Les fondateurs tiennent en revanche à garder les détails du procédé secrets.

Quant à la déco, ils ont confectionné la tapisserie de meuble en fruits, notamment pour la chaise Marcel Breuers Wassily.

Il existe ainsi plusieurs type de « cuir », voici quelques exemples : 

  • Le « cuir » de champignon. La compagnie italienne GradoZero Espace prend la partie végétale du champignon et la tisse pour créer un textile appelé « Muskin ». On obtient ainsi un tissu non-toxique, qui limite la prolifération bactérienne et qui absorbe l’humidité. 
  • Le « cuir » d’ananas. Ici, ce sont les feuilles habituellement laissées dans les champs qui sont utilisées. Elles sont traitées pour être plus solides et elles sont ensuite transformées. En réutilisant les feuilles de cette manière, le tissu ne demande aucun fertilisant, aucune eau et aucun espace supplémentaire, comme les ananas sont déjà cultivés pour la consommation. La compagnie Ananas Anam produit le « cuir » Piñatex avec les fibres de feuilles d’ananas en provenance des Philippines.
  • Le« cuir d’eucalyptus ». Les fibres d’eucalyptus sont achetées à des agriculteurs travaillant dans la sylviculture en circuit court, sans pesticides ni OGM. Mis au point par Fabian Stadler, un entrepreneur allemand. Il commercialise des ceintures qu’il fabrique avec ce nouveau matériau sous la marque Noanifashion (une contraction de « no animal fashion » c’est à dire « pas de mode animale »)
  • Le « cuir » de pomme appelé l’Apple Ten Lork, conçu par la marque italienne Frumat. En pépins et peaux de pommes, cette nouvelle matière permet d’habiller du mobilier d’intérieur en blanc, orange et noir.

Pinatex – Cuir d’ananas

Muskin – Cuir de champignon

Cuir d’eucalyptus 

Le designer français Philippe Starck associé à Cassina nous a complètement charmé avec la collection de meubles en « cuir » de pomme. Du mobilier design que vous avez pu découvrir lors du showroom Rive Gauche, « Cassina croque la Pomme », qui s’est décliné en 3 parties faisant toutes allusion à ce processus végétal. Adam et Eve, la gravité de Newton et le célèbre tableau de René Magritte « Le fils de l’Homme » ont été mis à l’honneur à travers 16 pièces en cuir végétal. 

Vous l’aurez donc compris, ce matériaux est un véritable atout écologique et tendance. On retrouvera aussi du cuir d’écorce de chêne liège, récolté et conçu de manière éthique et sans impact sur l’environnement, mais aussi du cuir de thé kombucha, d’algue ou de résidus de raisin. Un fabricant de sièges pour Porsche et BMW s’y intéresse aussi, cherchant des alternatives au cuir.

Tout comme le cuir ce matériau est fragile, il faut donc veiller à en prendre soin !