fbpx
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

Ludivine

@monicadevon

Depuis l’arrivée d’Instagram les blogs ont été un peu laissés de côté. C’est à nous, les blogueurs, de trouver une autre façon d’écrire, plus simple, plus courte, plus flash. 

ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

Ludivine

@monicadevon

Depuis l’arrivée d’Instagram les blogs ont été un peu laissés de côté. C’est à nous, les blogueurs, de trouver une autre façon d’écrire, plus simple, plus courte, plus flash. 

ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

Ludivine est venue nous retrouver dans nos bureaux à Genève pour une entrevue. Sourire aux lèvres et sacs en main, c’est sa sympathie immédiate que l’on a ressenti et adoré. Un premier échange timide a précédé une discussion forte enrichissante. Sa spontanéité et son regard sur les différents univers du lifestyle ont crée une interview fraîche et pleine de tips.

Ludivine est venue nous retrouver dans nos bureaux à Genève pour une entrevue. Sourire aux lèvres et sacs en main, c’est sa sympathie immédiate que l’on a ressenti et adoré. Un premier échange timide a précédé une discussion forte enrichissante. Sa spontanéité et son regard sur les différents univers du lifestyle ont crée une interview fraîche et captivante.

C’est au Village des Brocanteurs qu’Elric nous a donné rendez-vous, dans une ambiance Far West inspirante et riche en personnes bienveillantes. Après un délicieux burger et une première conversation prenante avec sa compagne , il nous invite avec une convivialité hors-pair dans son espace dédié aux petites pépites qu’il chine et chouchoute. 

ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

• Son parcours

Be Vinsign : Bonjour Ludivine, merci d’avoir accepté notre invitation.

Dis-nous un peu d’où tu viens et quel est ton parcours professionnel ?

Ludivine : Je viens à la base du canton de Fribourg, dans un petit village. J’ai grandi dans les champs, dans la forêt et dans la rivière. J’ai toujours eu en perspective de partir dans une grande ville. À la base, je voulais être actrice et quand on vient d’un petit village, c’est compliqué. On n’a pas beaucoup d’opportunités et j’ai quand même réussi à atterrir à Lausanne, qui était assez loin de chez moi. J’ai arrêté mes études, je faisais la HEP pour être enseignante, qui est un peu une de mes vocation première aussi. Et puis, il me fallait un apprentissage donc je suis arrivée chez Bongénie à Lausanne. C’était hyper intéressant, mais je ne voulais pas rester dans la vente, donc je suis partie. Swisscom cherchait du monde donc je suis allée chez eux, puis j’ai bifurqué dans les ressources humaines. C’est un milieu qui me plaît bien, avec du contact. Et ensuite, après les ressources humaines, je suis partie à la Confédération parce que je suis devenue maman. Je me suis posée un peu, mais j’avais toujours ce manque de partage, de communication. Donc, j’ai ouvert mon blog. Et puis, bien sûr, actuellement, si on a un blog, il faut avoir Instagram pour avoir cette vitrine.

B.V : Comment tu arrives à concilier ta vie personnelle, professionnelle et toutes tes passions comme les voyages, la cuisine, la mode…?

Ludivine : Alors c’est très compliqué. Je dois dire que j’ai mis deux ans à comprendre un peu comment je fonctionnais, comment ça fonctionnait, à mettre en relation toutes ces choses que j’ai à faire dans mon quotidien. Et je pense que c’est de l’organisation, faire des choix et avoir un fil conducteur, comment s’y tenir et comment profiter vraiment de tout à ce moment là.

B.V : Dans tes plans futurs, quels sont les objectifs professionnels ?

Ludivine : M’organiser déjà ! Ne plus m’éparpiller. Je choisis un ou deux thèmes si je parle de mon blog et d’Instagram, et je dois m’y tenir pour ne pas être frustrée de toucher à tout, mais ne jamais pouvoir aller au bout des choses. Je pense que c’est vraiment ça que j’ai appris depuis le temps que j’y suis.

Be Vinsign : Bonjour Ludivine, merci d’avoir accepté notre invitation.

Dis-nous un peu d’où tu viens et quel est ton parcours professionnel ?

Ludivine : Alors je viens à la base du canton de Fribourg, dans un petit village. J’ai grandi dans les champs, dans la forêt et dans la rivière. J’ai toujours eu en perspective de partir dans une grande ville. À la base, je voulais être actrice et quand on vient d’un petit village, c’est compliqué. On n’a pas beaucoup d’opportunités et j’ai quand même réussi à atterrir à Lausanne, qui était assez loin de chez moi. J’ai arrêté mes études, je faisais la HEP pour être enseignante, qui est un peu une de mes vocation première aussi. Et puis, il me fallait un apprentissage donc je suis arrivée à chez Bongénie à Lausanne. C’était hyper intéressant, mais je ne voulais pas rester dans la vente, donc je suis parti. Swisscom cherchait du monde donc je suis partie chez eux. Et puis j’ai bifurqué dans les ressources humaines. C’est un milieu qui me plaît bien, avec du contact. Et ensuite, après les ressources humaines, je suis partie à la Confédération parce que je suis devenue maman. Je me suis posée un peu, mais j’avais toujours ce manque de partage, de communication. Donc, j’ai ouvert mon blog. Et puis, bien sûr, actuellement, si on a un blog, il faut avoir Instagram pour avoir cette vitrine.

ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

B.V : Comment tu arrives à concilier ta vie personnelle, professionnelle et toutes tes passions comme les voyages, la cuisine, la mode?

Ludivine : Alors c’est très compliqué. Dois dire que j’ai mis deux ans à comprendre un peu comment je fonctionnait, comment ça fonctionnait, à mettre en relation toutes ces choses que j’ai à faire de mon quotidien. Et je pense que c’est l’organisation et faire un choix et avoir un fil conducteur, comment s’y tenir et qu’on peut profiter vraiment de tout à ce moment là.

ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign
ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

B.V : Dans tes plans futurs, quels sont les objectifs professionnels ?

Ludivine : M’organiser déjà ! Ne plus m’éparpiller. Je choisis un ou deux thèmes si je parle de mon blog et d’Instagram, et je dois m’y tenir pour ne pas être frustrée de toucher à tout, mais ne jamais pouvoir aller au bout des choses. Je pense que c’est vraiment ça que j’ai appris depuis le temps que j’y suis.

B.V : Dans tes plans futurs, quels sont les objectifs professionnels ?

Ludivine : M’organiser déjà ! Ne plus m’éparpiller. Je choisis un ou deux thèmes si je parle de mon blog et d’Instagram, et je dois m’y tenir pour ne pas être frustrée de toucher à tout, mais ne jamais pouvoir aller au bout des choses. Je pense que c’est vraiment ça que j’ai appris depuis le temps que j’y suis.

ludivine monica devon blogueuse lifestyle suisse beauté voyage mode décoration blog suisse interview instagrameuse boutique brocante en ligne be vinsign

• Son métier

B.V : Pour toi, en quoi consiste le métier de blogueur.euse ou instagrameur.euse ?

Ludivine : Le blogueur n’existe plus beaucoup. J’espère qu’il va revenir au goût du jour. Et pour parler du métier d’instagrameur, c’est ce qui fait rêver les jeunes aujourd’hui. Pour moi, ce n’est pas un métier. C’est qu’à la base, on doit avoir quelque chose à côté qui fait qu’on est à l’aise sur les réseaux sociaux. On ne peut pas s’improviser instagrameur. On ne peut pas, du jour au lendemain, se dire « maintenant, je suis instagrameur, je contacte les agences, envoyez-moi des produits, faites-moi voyager… »… C’est une création., on doit être un créateur. C’est une toile qu’on doit tisser, je mets toujours en parallèle une entreprise, elle va mettre des années à devenir connue et à avoir sa clientèle. Le métier d’instagrameur, c’est ça. Donc ce n’est pas un métier qui s’apprend, c’est quelque chose que l’on construit.

B.V : Pour toi en quoi consiste le métier de blogueur.euse ou instagrameur.euse ?

Ludivine : Le blogueur n’existe plus beaucoup. J’espère qu’il va revenir au goût du jour. Et pour parler du métier d’instagrameur, c’est ce qui fait rêver les jeunes aujourd’hui. Pour moi, ce n’est pas un métier. C’est qu’à la base, on doit avoir quelque chose à côté qui fait qu’on est à l’aise sur les réseaux sociaux. On ne peut pas s’improviser instagrameur. On ne peut pas, du jour au lendemain, se dire « maintenant, je suis instagrameur, je

B.V : Et comment as-tu commencé ?

Ludivine : À la base, pour moi, le but c’était de partager, j’adore ça. J’ai ce côté de la vente où j’aime promouvoir quelque chose. Si j’ai testé un produit, si j’étais à un endroit, je veux que les gens puissent le voir parce que j’ai cet enthousiasme de vouloir partager. Et donc j’ai créé mon blog pour ça. 

B.V : Et comment as-tu commencé ?

Ludivine : À la base, pour moi, le but c’était de partager, j’adore ça. J’ai ce côté de la vente où j’aime promouvoir quelque chose. Si j’ai testé un produit, si j’étais à un endroit, je veux que les gens puissent le voir parce que j’ai cet enthousiasme de vouloir partager. Et donc j’ai créé mon blog pour ça. 

B.V : Qu’est-ce qu’on peut retrouver sur ton blog ?

Ludivine : Au début, mon blog, c’était un peu tout. Je me suis recentrée, sur Instagram aussi. Je partage encore des petites chroniques le dimanche tous les 15 jours, des restos et des endroits où je vais. Je parle un peu d’Instagram, mais j’aimerais me recentrer sur mes passions premières qui sont la mode, le design et les choses comme ça pour le faire mieux et de manière plus complète. Mais je partage encore en stories mes petits coups de cœur.

B.V : D’ailleurs, qu’est ce que tu apprécie le plus sur les réseaux sociaux ?

Ludivine : J’utilise beaucoup Instagram pour trouver des restaurants, des hôtels dans les régions où je vais, grâce aux hashtags. J’espère que ça va durer encore un petit peu parce que ça permet d’avoir des trucs qu’on peut retrouver sur un blog, justement, quelqu’un qui voyage, qui donne ses bons plans. Et pour moi, Instagram c’est ça. Les produits, le makeup aussi sont des bons plans. J’ai testé c’est génial. Il faut juste utiliser les réseaux à bon escient.

B.V : Quels sont tes nouveaux défis ? 

Ludivine : Ce serait de prendre plus de plaisir dans ce que je fais plutôt que de subir. En fait, ce que je fais, ça me plaît, mais je le subit encore parce que j’ai un certaine organisation. Et puis, le défi de l’écriture aussi parce que j’aime vraiment écrire. J’ai envie de publier, je voudrais peut-être m’engager en freelance pour certains magazines parce que l’écriture me fait du bien.

B.V : Quelle est ta journée type ?

Ludivine : Je n’ai pas de journée type vu que je travaille. J’essaie de m’occuper de mon petit garçon et de faire des tâches ménagères en même temps. J’essaye aussi de consacrer des plages horaires pour me concentrer sur mes idées. Je prends un petit peu de temps à réfléchir. Par exemple, si je dois prendre en photo quelque chose, je me pose de la question de ce que je veux montrer et dire.  C’est peut être moins spontané, mais ça l’est quand même au moment où j’y réfléchis. 

B.V : Comment vois-tu l’avenir des blogueurs ? Parce que tu nous disais que l’avenir des blogueurs est incertain.

Ludivine : L’avenir des blogueurs est incertain depuis l’arrivée d’Instagram. C’est vrai que les blogs ont été un peu laissés de côté parce qu’il y a ce flux d’images qui tournent et on est un peu hypnotisé. On va moins lire, d’ailleurs, on ne lit pas ce qui est écrit sous les photos sur Instagram. Et là, j’ai une amie à Lausanne qui a lancé son magazine en ligne sur son blog cette semaine. Et les premiers échos sont super bons. Ce sont de petits articles très vite lus, et elle en fait la pub sur Instagram et on a vu qu’il y a eu énormément de flux parce que les gens ont peut-être besoin de revenir au blog. Donc à nous, les blogueurs, de trouver une autre façon d’écrire, plus simple, plus courte, plus flash.

B.V : Et quels conseils tu pourrais donner à ceux qui voudraient justement se lancer comme blogueurs.euses ?

Ludivine : De réfléchir longuement avant de trouver un concept, une ligne directrice, un thème et de s’y tenir vraiment. Parce qu’ils vont être assaillis de propositions, malhonnêtes ou honnêtes. Et au début, on a tous ce besoin de reconnaissance et on a envie de dire oui à tout le monde. Mais on se perd et ce n’est pas bon du tout. Donc il faut vraiment prendre la température auprès de gens qui font ça depuis longtemps. Et puis s’y préparer et être soutenu. C’est un peu lourd ce que je dis, mais oui, je pense qu’il y a besoin de mettre en garde.

• Sa déco

B.V : Quel style de déco as-tu aménagé chez toi ?

Ludivine : On vient de déménager, ou d’emménager plutôt, et on s’est dit qu’au fil des années, on sait un peu plus ce qu’on veut. Avec mon mari on a décidé d’avoir énormément de meubles vintage, années 60s, 70s. On a du design italien, scandinave… Très épuré, et on s’est dit qu’on allait choisir chaque objet qui nous parle. Je vais prendre un grand soin à faire cette déco. Cette fois, on a vraiment l’envie de se séparer de quasiment tout pour recommencer et c’est génial.

B.V : Quel est ton objet indémodable ou intemporel ?

Elric : Une horloge Vitra. À chaque fois qu’on va au Musée Vitra, on achète un objet et j’y tiens énormément. Et pour moi, c’est un indémodable intemporel.

B.V : Est-ce que tu as eu un coup de coeur pour un objet en particulier ?

Elric : Un gros coup de cœur qui ne s’est pas encore concrétisé, c’est le « Togo » de Ligne Roset. Il est très tendance actuellement. Je l’ai encore en tête chez des amis de mes parents et il m’a toujours impressionné. Il représente le design.

B.V : Quel est ton objet indémodable ou intemporel ?

Ludivine : Une horloge Vitra. À chaque fois qu’on va au Musée Vitra, on achète un objet et j’y tiens énormément. Et pour moi, c’est un indémodable intemporel.

B.V : Est-ce que tu as eu un coup de coeur pour un objet en particulier ?

Ludivine : Un gros coup de cœur qui ne s’est pas encore concrétisé, c’est le « Togo » de Ligne Roset. Il est très tendance actuellement. Je l’ai encore en tête chez des amis de mes parents et il m’a toujours impressionné. Il représente le design.

B.V : Quelles sont tes couleurs de prédilection ?

Ludivine : Je n’ai pas vraiment de couleur de prédilection. C’est plus les matières qui m’intéressent. Par contre, je n’aime pas trop au niveau du mobilier, le bleu et le vert. D’ailleurs j’ai un canapé vert donc c’est ironique !

B.V : Quels sont les designers que tu apprécies particulièrement  ?

Ludivine : Je dirais Louis Poulsen et le couple Eames.

B.V : As-tu des bonnes adresses déco que tu pourrais partager à nos lecteurs ?

Ludivine : Ma dernière découverte, pour moi, c’est une énorme découverte puisqu’il s’agit de Zurich. Il y a énormément de boutique, très pointus et avec un excellent rapport qualité prix. C’est une tuerie. Donc je vais faire mon shopping jusqu’à Zurich !

B.V : Si tu devais meubler ton intérieur avec des meubles de notre boutique, lesquels choisirais-tu ?

Ludivine : Voici ma sélection :

B.V : Merci pour cet entretien très sympa. Peux-tu partager à nos lecteurs ton blog et ton compte Instagram ?

Ludivine : Mon blog : monicadàvonsenmeleve  et mon compte Instagram : monicadevon

Un grand merci à Ludivine pour cet entretien,

et vous pouvez retrouver une partie de l’interview filmée ci-dessous.

Nos autres interviews

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


© 2020 Be Vinsign - Tous droits réservés.