Frédéric Legendre

Formé en tant qu’architecte d’intérieur, Frédéric Legendre travailla sept ans comme dessinateur industriel avant d’arriver en Suisse.

Rapidement les horlogers l’ont intéressé car ils avaient des vitrines créatives et temporaires. Il a donc commencé à organiser des corps de vitrines, ainsi que leurs boutiques et leurs bureaux.

Petit à petit, il a appris à mettre en valeur les produits, grâce à la lumière. Des clients ont ainsi commencé à venir le voir pour développer cette « mise en lumière ».

Aujourd’hui, il passe la majorité de son temps à travailler pour les grandes maisons de luxe. Ses clients se trouvent principalement en Suisse, en Russie, au Moyen-Orient et dans l’ensemble de l’Asie. Les codes étant différents d’un pays à l’autre, la nécessité à varier de styles est un de ses atouts. Ce sont des réflexions qu’il a pu découvrir en fonction de chaque pays.

Son environnement

Lumière

Be Vinsign : As-tu une spécialité ?

Frédéric Legendre : L’ensemble de mon travail repose sur la lumière. Je me suis spécialisé dans ce domaine pour mettre en valeur le design d’un produit déjà existant. J’ai eu la chance d’avoir pu travailler avec des spécialistes de la lumière et d'avoir appris tous les codes.

Malgré des mois de développement, si l’éclairage est faux, le produit ne sera pas mis en valeur. A contrario, si la vitrine est trop travaillée, elle prendra le dessus sur le produit. La question est de savoir comment arriver à donner une touche identitaire tout en laissant le produit prendre la première place, il doit donc être éclairé de manière parfaite.

La position de la lumière que je recommande, est complètement différente de ce que l’on peut voir de manière standard.

La lumière fait et défait tout. Tu as beau avoir le plus bel intérieur, si la lumière n’est pas bien disposée, l’intérieur n’aura pas une touche particulièrement animée ni éclatante. En changeant la lumière, d’un coup, les atmosphères deviennent plus surprenant et attirantes. C’est vraiment un gros travail de lumière.

Styles

BV : Aujourd’hui comment définirais-tu ton style ?

F.L. : C'est compliqué de dire « mon style », ça veut dire quoi ? Par exemple, contemporain ou vintage, dans les grandes lignes, tout le monde sait ce que c’est. Dans la finalité, en tant que professionnel, on s'adapte forcément aux cultures et aux émotions de chacun. 

En revanche, aujourd'hui se cantonner à un style bien défini, c'est se fermer à beaucoup de possibilités, on se doit de se renouveler. Il y a tellement de choses possibles et de technologies qui permettent de travailler les matières de manière si différente.

BV : Tu n'as donc pas de style particulier ?

F.L. : Dans ce cadre-là, je peux dire que j’ai commencé ma carrière dans un style plutôt contemporain. Au fur et à mesure que les années ont passées, j'ai développé un style uniquement basé sur le ''Confort''. Le confort passe à travers la moellosité d'un fauteuil, la douceur d'une matière, la sérénité d'une courbe.

Je dirai que pour moi, tout doit être DOUX. Les choses doivent être douces, car en étant douces, vous ne pouvez que bien vous sentir. Que ce soit dans la matière, dans la forme ou dans le confort. Mon travail est d'arriver à marier les choses.

Courbes

BV : Pour toi les courbes ont donc leur importance ?

F.L. : En fait, faire une belle courbe, c'est compliqué. C’est un exercice de réflexion. Une simple courbe c'est ce qu’il y a de plus compliqué et c’est là où ça devient intéressant à travailler.

On se sent bien dans des courbes, du coup, j’oriente mes créativités sur ce travail de courbes. C’est comme une rivière qui trouve son chemin quelque part.

La ligne droite ce n'est pas très compliqué. C'est presque ennuyeux. La notion de courbe est essentielle dans le travail que je propose. 

Pour rappel, ''l'infini'' est représenté par un ''8''...

Coups de coeur

B:V : Dans la séléction de tes objets, tu fonctionnes plutôt au coup de coeur ou tu prends du temps dans la recherche ?

Mais les deux !

J'ai souvent une idée en tête et je prends le temps de trouver l'objet et comme c'est à chaque fois quelque chose de particulier ça prend donc beaucoup de temps... Mais je ne désespère jamais ! 

Le "Coup de Coeur'' est aussi essentiel ! Tout dans la décoration est ''émotionnel'' chez moi. 

Cela doit être immédiat.  Il doit y avoir une connexion immédiate entre l'objet et toi même à travers une couleur, une ligne, un détail. 

Mes choix sont purement émotionnels comme les produits que j ai achète sur certains sites, comme sur le tien ! 

A suivre : 

BV : Parlons couleurs

A lire ici

BV : Suivez-vous les tendances ?

Prochainement

BV : Parlons couleur...

A lire ici